AccueilJe m’informeLes actusL’Occitanie, au cœur des enjeux de l’éolien flottant

L’Occitanie, au cœur des enjeux de l’éolien flottant

Du 24 au 26 avril, la région accueille le FOWT, le plus grand événement mondial de l’éolien flottant en mer. L’occasion de porter une attention particulière sur une filière naissante en Occitanie : la région engage le plus important projet français d’éolien flottant en mer avec le déploiement, en 2021, de deux fermes pilotes au large de ses côtes audoises.

Exemple d'une éolienne flottante en mer
Exemple d’une éolienne flottante en mer

Pour la première fois, le salon FOWT (Floating Offshore Wind Turbines) s’installe à Montpellier. Du 24 au 26 avril, plus de 800 professionnels de la filière évoqueront les enjeux de l’éolien flottant en mer en France et dans le monde.

JPEG - 189.9 koUn signal fort pour la Région, car en Occitanie, le sujet est brûlant : elle accueille deux des quatre projets de ferme pilote en France [1]. Soit deux fois quatre éoliennes flottantes installées à 18 km au large de Gruissan et Leucate/Barcarès, à partir de 2021. Un territoire propice au développement de cette énergie renouvelable, puisque la qualité des vents marins en termes de puissance et de régularité en fait l’un des meilleurs gisements d’Europe. Il est attendu qu’une seule ferme pilote de quatre éoliennes de 6 mégawatts produise l’énergie consommée par une ville de 50 000 habitants, Narbonne par exemple.

À ce sujet, la présidente de Région Carole Delga s’est entretenue avec le ministre de l’écologie François de Rugy au sujet de la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie). Elle a notamment demandé une révision à la hausse des appels d’offres.

Au-delà de la réponse au défi de la transition énergétique en région, ces projets de fermes éoliennes sont structurants pour le territoire. Une filière locale est en train d’émerger. Elle s’appuie sur de solides savoir-faire et infrastructures logistiques. Autre atout : près de 300 emplois devraient être créés.

Qu’est-ce qu’une éolienne flottante en mer ?
C’est une éolienne montée sur un flotteur (en Occitanie, des flotteurs en acier et en béton), ancré au sol marin. Elle est reliée au réseau électrique par un câble marin, puis enterré, jusqu’au point de raccordement au réseau public de transport de l’énergie (RTE).
Port-la-Nouvelle, lieu de fabrication et d’assemblage
Esquisse du projet d'extension du port de Port-la-Nouvelle pour l'éolien flottant
Esquisse du projet d’extension du port de Port-la-Nouvelle pour l’éolien flottant

Véritable plateforme logistique, le port de Port-la-Nouvelle, dont la Région est propriétaire, assurera la coordination des projets de fermes éoliennes pilotes. Les deux opérateurs Quadran Groupe Direct Énergie, avec le projet EolMed, et Engie Green, avec celui des Éoliennes flottantes du Golfe du Lion, ont été choisis pour développer la technologie de l’éolien flottant. Ainsi, ils pourront s’appuyer sur les travaux d’extension du port menés par la Région : la construction d’un nouveau quai servira à fabriquer les flotteurs – certains en béton, d’autres en acier, puis à assembler le mât, les turbines et les pâles. La création d’un nouveau bassin permettra, lui, la mise en eau et le stockage des éoliennes qui auront été assemblées.

Une délégation du FOWT se rendra à Port-la-Nouvelle le vendredi 26 avril, à l’endroit des futurs aménagements liés à l’éolien flottant.

Suite à la phase test de 3 ans, pendant laquelle la technologie de l’éolien flottant sera affinée, des fermes commerciales pourraient voir le jour à partir de 2025.

[1La région Occitanie a été lauréate d’un appel à projets lancé par l’ADEME pour le développement de fermes pilotes. Deux zones ont été identifiées comme particulièrement propices (au large de Gruissan et Leucate/Barcarès)